Photo
Roberta vit depuis plusieurs mois à « la maison du bon traitement » à Cochabamba. Elle est arrivée car son compagnon alcoolique la battait, violait et voulait la tuer. Elle est tombée en ceinte de cet homme et a reçu de violents coups dans le ventre durant sa grossesse. Sa fille de quelques mois, vit aujourd’hui avec une déformation crânienne.

Dès son arrivée à Voix Libres, elle a appris à coudre, lire, écrire et calculer. Elle vit entourée d’une équipe formidable qui sait l’écouter, la soutenir et surtout lui donner beaucoup d’amour. Sa fille a reçu les soins nécessaires et continue d’être suivie chaque semaine. Roberta témoigne :

« Je n’avais plus d’espoir, il m’a détruite et a détruit tous mes rêves.  Aujourd’hui, Voix Libres m’a redonné l’envie de poursuivre ma vie et d’aller au  bout de mon plus grand rêve : chanter ».

 





Leave a Reply.